ACCUEIL | PLAN DU SITE | CONTACT | LIVE CHAT        Spanish French English
 
CD - Audio

CD-Audio
"Le standard de l’industrie musicale"

Information Produit

Le CD-Audio est dédié aux données numériques musicales prévues pour un lecteur de CD de chaîne Hi-fi ou un ordinateur. Dans les années 90, le CD-Audio a supplanté progressivement la cassette audio et le vinyle et s’est imposécomme support de référencepour la distribution musicale.

Capacité de Stockage

79:59 min.

 

Principales Utilisations:

Nos prestations sont ouvertes à tous les projets, à petite ou grande échelle, faible ou important volume et pour tous les professionnels de la musique: Labels, éditions, productions, artistes indépendants… you think it, we disc it.TM

Dans cette industrie, les aspects légaux, compliqués et fastidieux, peuvent dissuader les artistes et labels indépendants. Notre département Légal, composés d’experts en droits d’auteurs et de distributions, est disposé à vous accompagner dans votre choix et se charger de la gestion.

Spécifications

Spécifications :

  • Distance entre pistes : 1,6 μm.
  • Diamètre du disque : 120 mm.
  • Epaisseur du disque : 1,2 mm.
  • Rayon de la surface interne du programme : 25 mm.
  • Rayon de la surface externe du programme : 58 mm.
  • Diamètre du rond central : 15 mm
  • Différents formats du CD :
    • CD-ROM (Compact Disc - Read Only Memory).
    • CD Audio : CD-DA (Compact Disc - Digital Audio).

Spécifications cd audio

Spécifications cd audio


Spécifications cd audio

 

Spécifications cd audio

 

cd-bumps

cd-parts
intérieur d’un lecteur de CD

Comment fonctionne un lecteur de CD ?
Un CD est lu par une diode laser de 780 nm de longueur d’onde à travers la couche de polycarbonate (diamètre du spot : 1,04 µm). La différence de profondeur entre un alvéole (creux) et la surface plane (bosse) est d’un quart la longueur d’onde du laser, ce qui permet d’avoir un déphasage d’une demi-longueur d’onde entre une réflexion du laser dans un alvéole et sur la surface plane. L’interférence destructive causée par cette réflexion réduit l’intensité de la lumière réfléchie dans un alvéole comparée à une réflexion sur la surface plane. En mesurant cette intensité avec une photodiode, on est capable de lire les données sur le disque.

 

Historie du CD - AUDIO

Le disque compact fut inventé conjointement par les firmes Philips et Sony Corporation avec, également, la participation de Hitachi pour l’audio-numérique (CD audio) en 1979. Quand les deux entreprises ont décidé de travailler ensemble en 1979, le projet prévoyait que les platines laser seraient équipées des puces électroniques les plus puissantes jamais commercialisées pour un produit grand public. En 1980, un "livre orange" a précisé les caractéristiques techniques du nouveau disque et le partage des brevets entre les deux concurrents : à Philips la conception du CD (sur la base de leur expérience de la technologie du Laserdisc) et des lentilles qui permettent la lecture; à Sony la définition du format utilisé pour numériser la musique et la méthode de correction d’erreurs.

Les premiers prototypes produits par Philips mesuraient 115 mm de diamètre, avec un codage sur 14 bits et une capacité de 60 minutes. Sony insista pour qu’on adopte un codage sur 16 bits et une durée de 74 minutes, ce qui a augmenté la taille du disque à 120 mm. Selon les rumeurs, la capacité du CD 12 centimètres a été augmentée à 74 minutes, à la demande de Herbert von Karajan, pour que la version la plus lente de la 9e symphonie de Beethoven tienne sur un seul CD. Sony indique que c’est à la demande de l’épouse de son président, pour ces mêmes motifs.

Philips et Sony ont annoncé fin août 1982 qu’ils étaient prêts à sortir leur nouveau produit et ont commencé les ventes à l’automne. La production industrielle commença le 17 août 1982 à Langenhagen, près de Hanovre (R.F.A.). La première platine fut vendue au Japon le 1er octobre 1982 accompagnée de l’album "52nd Street" de Billy Joel.

Le succès du CD est progressif, limité dans un premier temps à l’album The Visitors d’ABBA (Polygram, label de Philips), et à un enregistrement de la Symphonie alpestre de Richard Strauss dirigée par Karajan. En effet, le CD passe surtout dans les premiers temps pour un support réservé aux mélomanes classiques, grâce à la qualité sonore qu’il offre. Quelque 200 titres, classiques essentiellement, sont ainsi produits par Philips. C’est la mise sur le marché de l’album Brothers in Arms, du groupe Dire Straits (premier album entièrement numérique), qui démocratise le CD : l’album se vend à plus d’un million d’exemplaires. Il ne fait plus de doute que le CD est le support sonore de l’avenir.

Dès 1986, les platines laser se vendaient mieux que les autres et en 1988 les ventes CD dépassaient celles des vinyles. Le CD a connu un large succès et s’est rapidement substitué aux disques vinyle comme support musical.